Acteur économique et Mer – Littoral

Changements, risques et opportunités de développement pour les acteurs économiques du domaine

L’adaptation aux effets du changement climatique (élévation du niveau de la mer et des températures, réchauffement, impact des événements extrêmes, impact sur l’environnement et la biodiversité, etc.) va entraîner des contraintes nouvelles pour différentes filières économiques des territoires maritimes et littoraux, comme la pêche et l’aquaculture, l’agriculture, les activités industrialo-portuaires et le tourisme.

Cela va générer des changements et des risques, mais peut offrir des opportunités de développement pour les acteurs économiques de ces secteurs. Les choix stratégiques à faire impliquent tous les acteurs : État, collectivités territoriales, entreprises, associations, population, etc.…).

Ils nécessitent :

  • de sensibiliser et mobiliser largement,
  • de renforcer les capacités d’actions et d’intégrer le changement climatique dans l’analyse des risques socio-économiques et financiers des filières (Documents Stratégiques de Façade).

En mer et sur le littoral, sensibilisation et prospective socio-économique en ligne de mire

Selon le rapport spécial du GIEC sur les océans et la cryosphère (2019, Special Report on the Ocean and the Cryosphere – SROCC) :

  • La hausse du niveau de la mer va s’accélérer et pourrait atteindre 1,10 m en 2100, si nous ne réduisons pas fortement nos émissions de gaz à effet de serre ;
  • Les événements extrêmes du niveau de la mer observés une fois par siècle, vont devenir plus fréquents et pourraient se produire une fois par an ;
  • D’ici à 2100, sans une forte adaptation, tous les littoraux du monde seront exposés à des risques élevés de submersion marine, d’érosion côtière et de salinisation.

Se référer au chapitre 1 relatif à au cadre et contexte du rapport (pp. 73-130 ; schéma SDGs p.115).

En savoir plus

ipcc1

Schéma

Que dit le PNACC 2 ?

Des exercices prospectifs permettront de sensibiliser et de mobiliser les acteurs pour qu’ils se mettent en capacité de faire face aux évolutions en intégrant le changement climatique dans l’analyse des risques économiques et financiers.

Le MTES conduira une étude prospective de portée générale pour identifier les filières qui doivent être mobilisées en priorité à partir d’une analyse de leurs vulnérabilités actuelles et futures. Ces travaux seront ensuite prolongés par des études prospectives spécifiques par filière pour identifier et renforcer les actions prioritaires en collaboration notamment avec les acteurs et instituts spécialisés des filières.

Le MTES et le ministère de l’Économie et des Finances (MEF) définiront, en concertation avec les parties prenantes, un cadre permettant d’évaluer la pertinence économique et les impacts socio-économiques et environnementaux des projets d’investissement.

Des exemples d'actions

Estuaire de la loire

L’estuaire de la Loire et son débouché maritime : un territoire maritime et littoral à valeur d’expérience

Pour une gouvernance de l’estuaire de la Loire et de son débouché maritime qui favorise l’innovation et le développement économique. L’objectif d’une journée d’échanges TMLVE (Territoire Maritime et Littoral à Valeur d’Expérience) est de partager, de faire-savoir et de faire-valoir les dynamiques et bonnes pratiques portées par les territoires maritimes et littoraux qui contribuent à la mise en œuvre opérationnelle des grandes ambitions de la stratégie nationale mer et littoral.

  Boutique en ligne

Assises du port du futur

Les 8 et 9èmes Assises du Port du futur

La démarche Port du futur cherche à rassembler les acteurs du milieu portuaire. L’objectif est de réfléchir à l’avenir des ports français et de promouvoir l’innovation dans le domaine portuaire. Cette démarche est rythmée chaque année par les Assises du Port du futur où acteurs publics et privés, milieux économiques et universitaires se retrouvent pour des journées de travail et d’échange à l’intersection entre différentes disciplines (ingénierie, technique, sociologie, économie, écologie…).

En savoir plus

  Boutique en ligne

EVALUATION PROSPECTIVE ENJEUX

Évaluation prospective des enjeux affectés par le recul du trait de côte

Dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie nationale de gestion intégrée du trait de côte (SNGITC), le Cerema a élaboré et mis en œuvre une méthodologie de dénombrement des bâtiments potentiellement atteints par le recul du trait côte au cours de ce siècle. En associant des projections d’évolution du trait de côte aux données foncières, cette méthode a permis d’identifier le nombre de logements concernés et d’évaluer leur valeur immobilière.

En savoir plus

Ressources incontournables

Découvrir mer - littoral sous un autre angle

Elu Technicien de collectivitéBureau d'étudesParticulier