Protéger les espaces naturels et agricoles urbains et périurbains pour renforcer la résilience face au changement climatique

2010-2016

En quoi cette action contribue à l'adaptation au changement climatique ?

Le but de cette action est de protéger les espaces naturels et agricoles au sein de la métropole lyonnaise et renforcer leur résilience dans un contexte de changement climatique. 

Description détaillée

 Le programme associant le Projet stratégique agricole de développement rural et la politique de Protection des espaces naturels et agricoles périurbains est le fruit d’un travail mené par le département, la métropole et les communautés de communes pour définir, au sein de l’armature verte dessinée par le Schéma de cohérence territoriale, les espaces agricoles et naturels prioritaires à protéger à long terme de l’urbanisation et établir un programme d’action sur la période 2010-2016.
Ce programme s’articule autour de trois axes complémentaires, déclinés en onze actions opérationnelles :

  • Créer les conditions favorables au maintien d’une agriculture périurbaine viable (par des actions d’aide à l’installation, de soutien à la diversification, ou encore de promotion de l’agritourisme).
  • Améliorer le lien entre l’urbain, le péri-urbain et le rural, entre l’agriculture et la ville (à travers par exemple un plan de déplacement des engins agricoles, et diverses actions de communication sur le métier d’agriculteur).
  • Participer à la qualité des espaces agricoles et naturels ainsi que des ressources en préservant la biodiversité et les paysages (par le financement de projets d’accompagnement des agriculteurs dans l’adoption de pratiques favorables à la préservation de la ressource en eau et à la maîtrise du ruissellement pluvial, ou encore le transfert de connaissances de la recherche vers les agriculteurs).

En six ans, le programme a permis de financer 120 projets de diverses natures, portés par des collectifs d’agriculteurs, des associations ou encore des collectivités. Nombre de ces projets s’inscrivent dans une perspective d’adaptation au changement climatique, par exemple :

  • La mise en place d’un système de récupération des eaux pluviales sur les exploitations agricoles à travers des serres chapelles, permettant une réutilisation de l’eau pour l’irrigation.
  • L’expérimentation de deux systèmes d’irrigation en goutte à goutte, l’un enterré, l’autre en surface, pour informer les agriculteurs sur les avantages et inconvénients de chaque système.
  • Le financement de l’acquisition de tensiomètres pour économiser l’eau.
  • Le soutien à Arvalis pour l’organisation d’un colloque au champ permettant de faire le point sur les innovations en matière d’irrigation, dans le but d’optimiser l’usage de la ressource en eau.

La politique de la Métropole et des communautés de communes voisines pour la préservation des espaces naturels et de la biodiversité se poursuit après l’achèvement en 2016 du programme. Ainsi, dans le cadre de la révision du Plan local d’urbanisme et de l’habitat intercommunal, la Métropole et ses partenaires travaillent à présent l’identification fine des corridors écologiques prioritaires et à l’élaboration d’un plan d’action pour les préserver.

Caractéristiques

Type d'initiative
Élaboration de documents de planification
Thématique
Agriculture
Localisation de l'action
Métropole du Grand Lyon

45.7539, 4.84699

Protéger les espaces naturels et agricoles urbains et périurbains pour renforcer la résilience face au changement climatique