Projet LIFE Adsorb

Optimisation du traitement des eaux pluviales

En quoi cette action contribue à l'adaptation au changement climatique ?

Ce projet a permis de créer un bassin planté de roseaux au milieu du Bois de Boulogne. Il vise à expérimenter un nouveau système de traitement des eaux pluviales de voiries, souvent chargées de micropolluants.

Description détaillée

Tout en créant un nouveau milieu humide au sein du Bois de Boulogne, ce projet contribue à dépolluer l'eau. Les éléments pluvieux sont contenus et filtrés avant d'être rejetés dans la Seine. Les eaux stockées sont pompées puis envoyées vers un bassin qui comporte un filtre planté de roseaux. Une fois dépolluées, les eaux sont envoyées vers le réseau hydrographique des mares et les cours d’eau du Bois de Boulogne. Ce système de filtration est habituellement utilisé pour traiter les eaux usées, toute l’innovation vise ici à le tester pour des eaux pluviales de voiries chargées de micropolluants, notamment des métaux. Un deuxième filtre ne comportant pas la couche permettant de capter les micro-polluants sert de référence. Les travaux ont commencé fin 2018 et les premiers tests ont eu lieu fin 2020. Il permettra, grâce aux nombreux partenariats scientifiques, d'améliorer les connaissance sur le traitement bien particulier des eaux de voirie.

 


 

Le projet est porté par la Ville de Paris et co-financé par l'Union Européenne.

 

Caractéristiques

Type d'initiative
Diffusion de connaissances
Études techniques
Planification, conception, réalisation d’un aménagement
Thématique
Climat
Eau
Environnement
Implication citoyenne
Sols
Urbanisme - Planification
Impacts
Inondations, pluies extremes
Localisation de l'action
Bois de Boulogne, Paris

48.8640928, 2.2482579

Projet LIFE Adsorb