Étudier la faisabilité d’une relocalisation des activités et des biens face aux risques littoraux

2012-2018

En quoi cette action contribue à l'adaptation au changement climatique ?

 L'objectif de cette action est d'étudier la faisabilité technique, juridique et opérationnelle d’une relocalisation des biens et des activités ; et comparer plusieurs stratégies d’adaptation du littoral canaulais pour éclairer la décision politique. 

Description détaillée

La démarche engagée en 2012 à Lacanau a produit les éléments suivants :

  • Une étude sociologique sur la perception, les représentations sociales et les connaissances liées à l’érosion. Menée par l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (IRSTEA) en 2013, cette étude a permis d’appréhender le regard de la population (résidents principaux et secondaires, touristes-excursionnistes et professionnels de la commune) sur l’érosion et l’acceptabilité d’une éventuelle stratégie de relocalisation.
  • Le diagnostic des ouvrages existants et le dimensionnement (et chiffrage) des ouvrages de lutte active dure permettant de sécuriser transitoirement le site jusqu’en 2040-2050, en tenant compte de l’impact du changement climatique lié à l’élévation du niveau de la mer.
  • La définition d’un périmètre de vulnérabilité, qui permette de conjuguer la prise en compte des risques côtiers et la conception d’un projet urbain. L’analyse spatiale fine de ce périmètre a permis d’identifier précisément les enjeux à considérer dans le cadre d’un projet de relocalisation.
  • La construction d’un scénario fictif « révélateur », donnant à voir les conséquences d’une politique de relocalisation menée dans les conditions financières, réglementaires et sociales actuelles. Ce scénario débouche sur une impasse, en raison de l’absence de cadre juridique et financier à la hauteur des enjeux. Il souligne l’importance d’une approche planifiée et ambitieuse pour mener à bien une stratégie de relocalisation.
  • La construction de quatre scénarios « souhaitables », combinant les dimensions « gestion du trait de côte » (trois scénarios de relocalisation et renaturalisation de la dune après une phase transitoire de lutte active, et un scénario de protection jusqu’à 2100) et « développement urbain et socioéconomique du territoire ». Chaque scénario a fait l’objet de vues d’artistes et d’une analyse fine détaillant les aspects techniques, économiques, financiers et réglementaires associés.

L’ensemble de la démarche s’est appuyé sur un Comité de concertation local constitué de 30 personnes, représentant les résidents, les acteurs économiques, associations environnementales et acteurs institutionnels du territoire. Le Comité de concertation local a été associé à chaque étape de la réflexion.
 

Caractéristiques

Type d'initiative
Études techniques
Thématique
Mer et littoral
Risques naturels
Localisation de l'action
Lacanau

44.9776088, -1.0784851

Étudier la faisabilité d’une relocalisation des activités et des biens face aux risques littoraux