Adapto, vers une gestion souple du trait de côte

En quoi cette action contribue à l'adaptation au changement climatique ?

Face à l’élévation du niveau marin, il est conseillé de préserver ou de restaurer la mobilité naturelle du trait de côte. Cela consiste par exemple à limiter les ouvrages artificialisant les côtes pour préserver les capacités protectrices des espaces naturels littoraux et arrière-littoraux. Pour cela, une gestion intégrée du trait de côte est primordiale.

Description détaillée

Plutôt que de livrer combat aux risques de submersion et d’érosion, les effets du changement climatique incitent certains à adopter une nouvelle vision pour mieux s’y préparer. C’est le cas du Conservatoire National du Littoral qui mène avec son projet « Adapto » une politique expérimentale d’aménagement sur dix sites pilotes, incluant la Baie d’Authie.

Le Conservatoire du Littoral concilie aujourd’hui ses missions (acquisition de terrains maritimes, amélioration des paysages, préservation de la biodiversité) avec celle de la gestion du risque de montée des eaux lié au changement climatique. Le programme « Adapto » est une de leurs réponses.

En partenariat avec les acteurs politiques et économiques locaux, l’Union Européenne et les Agences de l’eau, les stratégies expérimentales sont mises en œuvre sur dix sites sélectionnés. Ici, on développe des prés salants qui absorbent l’énergie marine, là on créée de nouvelles digues, de nouveaux chemins, ou encore on déplace des routes pour préserver le cordon dunaire...

 

Caractéristiques

Type d'initiative
Accompagnement de collectivités ou de projets
Études techniques
Modélisation
Planification, conception, réalisation d’un aménagement
Sensibilisation
Thématique
Biodiversité
Environnement
Mer et littoral
Risques naturels
Impacts
Elévation du niveau de la mer
Erosion et mouvement de terrain
Localisation de l'action
Action nationale, avec une déclinaison sur la Baie d’Authie

50.4052576, 1.5711617

Adapto, vers une gestion souple du trait de côte