Réutiliser les eaux usées traitées en agriculture pour préserver le milieu récepteur

L'exemple de Château-Renault

Nombre de pages : 16
Réutiliser les eaux usées traitées en agriculture pour préserver le milieu récepteur

Présentation

Réutiliser les eaux usées en sortie de station d’épuration pour préserver le milieu naturel, une idée saugrenue ? Pas vraiment, car lorsque celui-ci est particulièrement vulnérable, éviter un rejet bénéficie à la rivière et aux usagers des eaux traitées. Pourtant cette possibilité est encore peu explorée en France, même si elle a été offerte dès 1991 par la directive européenne Eaux Résiduaires Urbaines. C’est cette option qu’ont suggérée les services de l’État d’Indre-et-Loire, garant de la qualité de la rivière Brenne, aux élus de Château-Renault qui devaient reconstruire leur station d’épuration. Deux agriculteurs ont saisi l’opportunité d’irriguer leurs cultures céréalières avec ces eaux : ils les réutilisent en totalité de mai à octobre, s’affranchissant ainsi des caprices du climat. Les acteurs du projet disposent à présent de cinq années de recul. Retour sur cette aventure collective et innovante de l’économie circulaire de l’eau.

Date de parution

Caractéristiques

Date de parution
Thématique
Biodiversité
Eau
Sols
Cible
Élu
Technicien des collectivités
Acteur économique
Bureau d'études
Auteur
Cerema
Territoire
Centre-Val de Loire

À lire également