Bureau d'études : qu'est ce que l'adaptation au changement climatique ?

Aujourd’hui l’influence de l’homme sur le réchauffement de la Terre est clairement établie. Des changements sont observés dans toutes les composantes du climat (atmosphère, océan, glaces, végétation) et dans toutes les régions du monde, y compris en France.

Comte-tenu de la très grande inertie thermique du système climatique, les changements qui ont commencé à s’opérer auront des répercussions pendant plusieurs siècles. C’est pourquoi il convient de se mobiliser et d’agir pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre, mais aussi pour nous préparer aux changements déjà engagés.

Le climat de la Terre a toujours changé et il a traversé naturellement plusieurs cycles de réchauffement et de refroidissement planétaire durant les 800 000 dernières années. Mais les facteurs naturels ne permettent pas d’expliquer à eux seuls l’ampleur, la rapidité et les caractéristiques des changements climatiques actuellement observés sur la planète. Les variations climatiques naturelles sont perturbées par les activités humaines :

  • utilisation de combustibles fossiles
  • changement d’utilisation des terres
  • procédés industriels...

Celles-ci provoquent artificiellement l’augmentation des concentrations de gaz à effet de serre dans l’atmosphère et, par conséquent, accentuent le réchauffement de notre planète.

Il y a 21 000 ans environ, pendant la période la plus froide de la dernière ère glaciaire, la température était inférieure de 5°C à celle que nous connaissons et les océans étaient 120 mètres plus bas. La sortie de l’ère glaciaire s’est faite sur 5 000 ans. Aujourd’hui, nous risquons de connaître un changement de même amplitude à l’échelle d’une vie humaine.

Le changement climatique représente un menace pour l’homme et les écosystèmes. Pour limiter son ampleur, il faut s’attaquer aux causes du changement climatique en réduisant au maximum les émissions de gaz à effet de serre. C’est ce qu’on appelle l’atténuation.

Cependant, compte tenu de l’inertie climatique et de la grande durée de vie des gaz à effet de serre accumulés dans l’atmosphère, l’augmentation des températures d’ici à la fin du siècle est inévitable et tous les pays sont concernés. L’adaptation au changement climatique est donc nécessaire pour en limiter les conséquences sur les activités socio-économiques et sur la nature.

S’adapter au changement climatique c’est se préparer aux conséquences du changement climatique pour limiter les dégâts éventuels en intervenant sur les facteurs qui contrôlent leur ampleur et profiter des opportunités potentielles.

Le rapport Stern a été le premier à évaluer l’impact économique des effets du changement climatique : le coût de l’inaction est estimé entre 5 et 20 % du PIB national contre 1 % pour celui de l’action.

Quelques notions supplémentaires

La résilience au changement climatique peut être définie comme la capacité à anticiper, à atténuer les effets des perturbations.

La maladaptation est une action qui conduit à augmenter la vulnérabilité au changement climatique au lieu de la réduire.

Des ressources incontournables