Acteur économique : qu'est ce que l'adaptation au changement climatique ?

Les gaz à effet de serre ont un rôle essentiel dans la régulation du climat. Sans eux, la température moyenne sur Terre serait de -18 °C et la vie n’existerait peut-être pas. Toutefois, depuis le 19e siècle, l’homme a considérablement accru la quantité de gaz à effet de serre présents dans l’atmosphère.

En conséquence, l’équilibre climatique naturel est modifié et le climat se réajuste par un réchauffement de la surface terrestre. Nous pouvons déjà constater les effets du changement climatique. C’est pourquoi il convient de se mobiliser et d’agir pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre, mais aussi pour adapter notre économie aux changements déjà engagés.

Les gaz à effet de serre naturellement contenus dans l’atmosphère ont un rôle important dans la régulation du climat. Ils empêchent une large part de l’énergie solaire d’être renvoyée vers l’espace. C’est ce qu’on appelle l’effet de serre. Grâce à lui, la température moyenne sur Terre est d’environ 15°C. Sans lui, elle serait de -18°C.

Cet effet de serre naturel est déséquilibré par les activités humaines qui augmentent artificiellement la quantité de gaz à effet de serre contenus dans l’atmosphère et par conséquent accentuent le réchauffement de notre planète.

Les gaz à effet de serre émis par les activités humaines ont une durée de vie très variable. Certains gaz peuvent rester plusieurs centaines d’années dans l’atmosphère. Par conséquent, les gaz à effet de serre que nous émettons maintenant auront des conséquences pendant plusieurs centaines d’années. Même si nous arrêtions aujourd’hui d’émettre des gaz à effet de serre, le climat mettrait plusieurs siècles avant de se stabiliser.

Le dioxyde de carbone est le principal gaz à effet de serre émis par les activités humaines. Il représente près de deux tiers des émissions mondiales. Sa durée de vie dans l’atmosphère est de 100 ans environ.

À l’inverse, le climat de 2050 est largement déterminé par les quantités de gaz à effet de serre qui ont déjà été envoyées dans l’atmosphère. Il faut donc se préparer aux conséquences du changement climatique que nos émissions passées rendent désormais inéluctables. C’est ce qu’on appelle l’adaptation au changement climatique.

S’adapter au changement climatique c’est se préparer aux conséquences du changement climatique pour limiter les dégâts éventuels en intervenant sur les facteurs qui contrôlent leur ampleur et profiter des opportunités potentielles.

À noter : il est encore possible de limiter la hausse de la température sur Terre en s’attaquant aux causes du changement climatique, les émissions de gaz à effet de serre. C’est ce qu’on appelle l’atténuation.

Le rapport Stern a été le premier à évaluer l’impact économique des effets du changement climatique : le coût de l’inaction est estimé entre 5 et 20 % du PIB national contre 1 % pour celui de l’action.

Des ressources incontournables