Une boîte à outils pour baisser la température des villes "radiateurs"

Fontaines, miroirs d'eau, végétalisation, matériaux réfléchissants...

Dans les centres urbains qui se transforment en véritables fours lors des périodes de forte chaleur, tous les moyens sont bons pour faire baisser un peu la température.

"On a tous déjà ressenti le phénomène de chaleur quand on passe le soir le long d'un mur qui a été exposé au soleil toute la journée", note Didier Soulage, spécialiste de l'adaptation au changement climatique au centre d'études Cerema. "Il restitue la chaleur, comme un radiateur".

A l'échelle d'une ville, avec une importante surface de sols artificialisés et un manque de végétation, le résultat peut être spectaculaire, avec parfois plusieurs degrés de plus que dans la campagne environnante. Et ce phénomène d'ilots de chaleur urbains est particulièrement marqué pendant les canicules, qui se multiplient avec le réchauffement de la planète, et en particulier la nuit. Mais les causes de ces bulles de chaleur sont connues, elles peuvent donc être combattues.

"Il y a trois types de solutions: vertes, bleues et grises" (végétation, eau et matériaux), résume Didier Soulage, qui plaide pour une "combinaison des trois".

Accéder au site source