Réchauffement climatique : moins d'eau dans l'Adour et plus de sécheresse dans 30 ans

Il ne s'agit pas de prévisions alarmistes, mais de certitudes scientifiques : l’avenir de l’eau du bassin de l’Adour apparaît en grande difficulté face aux conséquences du changement climatique "avec notamment une baisse alarmante des débits et une dégradation de la qualité  de l’eau. En 2050, le réchauffement annoncé sera de l’ordre de + 1.5°C avec une tendance plus marquée en  montagne ; la neige aura quasiment disparu sous 1500 m d’altitude". Ce sont les conclusions d'un forum organisé par l'agence de l'eau Adour-Garonne.

Accéder au site source