Changement climatique : la prospective au service des territoires

Comment faire en sorte que des élus locaux s’approprient les enjeux propres à leur territoire liés au changement climatique et à la biodiversité avant qu’ils ne lancent une révision de leur document d’urbanisme ? La réponse à cette question fait appel à une démarche prospective qui a mobilisé les services de l’État et les élus.

Menée sous la conduite de la Direction Départementale des Territoires du Loir-et-Cher (DDT41), cette démarche a introduit une forme originale de présentation issue d’un croisement d’indicateurs régionaux et locaux; ceux établis sur le changement climatique dans le cadre du Profil environnemental régional (PER), avec ceux d’un diagnostic territorial, plus localisé, présentés sous une forme cartographique innovante. Les enjeux les plus prégnants ont permis de donner corps à la note d’enjeux établie par l’État à l’issue de la démarche. L’objectif de la demande faite au Cerema est double. La DDT41 souhaite renouveler sa façon d’établir un diagnostic de territoire avec les services associés. L’exercice pourrait ainsi être reproduit à d’autres territoires. En même temps, la DDT41 envisage d’associer le plus en amont possible la collectivité à l’identification des enjeux du territoire pour mieux les partager.

Accéder au site du Cerema